PROGRAMME

Notre groupe est écologiste, indépendant et social.

Les problèmes liés à la rupture climatique et à l'extinction des espèces sont au centre de la destinée du monde et de la survie de l'humanité. L'homme est le seul à pouvoir y remédier.

Nous faisons nôtres les constats et préconisations du GIEC.

De l'attitude des populations et des états dépend notre survie.

Aujourd'hui, les bonnes décisions ne sont pas prises ou sont prises trop lentement.

Dans un environnement climatique nouveau, nous proposons des actions qui permettront:

  • ​de vivre bien et en sécurité à tous les âges de la vie,

  • d’accéder aux soins et à l’éducation de façon équitable pour toutes les classes sociales.

  • de renforcer la solidarité entre tous les citoyens de notre pays.

La protection de la vie sur Terre, l'éducation, la santé, la sécurité et le combat pour sortir les plus démunis de l'injustice et l'irrespect seront nos priorités.

PROPOSITIONS

CONSTRUIRE ENSEMBLE VÉRITABLEMENT:

01 UN NOUVEL ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

La France doit réorganiser sa richesse pour éradiquer la pauvreté.

    Il faut:

  • Rétablir un meilleur équilibre entre le capital, le travail et entre les salaires entre eux, en augmentant salaires pensions et minima sociaux

  • Indexer les salaires et les retraites sur l'inflation

  • Rendre les jeunes de 16 à 25 ans plus autonomes, grâce à un droit à la formation initiale différée, quelle que soit leur orientation (professionnelle courte, enseignement supérieur) et à un revenu indépendant du revenu familial

  • Augmenter et améliorer les structures d'accompagnement pour les jeunes adultes

  • Prélever à la source le bénéfice des entreprises,

  • Rendre les magistrats indépendants par rapport au Ministère des Finances et simplifier les procédures judiciaires

  • Renforcer très fortement la recherche et la coopération internationale sur toutes les énergies nouvelles.

03 UN PROJET POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DES CITOYENS

La France doit réorganiser ses dispositifs de sécurité et de justice.

    Il faut:

  • Faciliter le travail utile et démocratique des policiers nationaux, municipaux et des gendarmes, regroupés dans un seul corps républicain

  • Recruter des magistrats et des auxiliaires de justice pour des tribunaux dotés de moyens

  • Mieux faire connaître l'idéal de laïcité et lui donner toute sa place dans la vie du pays

  • Donner à la justice les moyens de fonctionner pour la rendre plus efficace et plus démocratique.

05 LES OUTILS DE LA RÉGULATION DU CLIMAT

​Objectif: contenir la température à moins de 1,5 degré, par rapport aux niveaux préindustriels au plus tard en 2050.

Atteindre la neutralité carbone en 2050.

D'ici une douzaine d'années, sans changement de nos habitudes, le réchauffement pourra atteindre en moyenne 2 degrés et le processus deviendra pratiquement incontrôlable. Puis la vitesse du réchauffement s'accélérera, rendant la vie très difficile pour toutes les espèces, y compris la nôtre.

   Il faut: 

  • Modifier le code de l'environnement autorisant l'Etat à ne pas respecter les décisions de justice,

  •  Bloquer les aides publiques aux entreprises non respectueuses de l'environnement,

  • Réorienter la recherche, les transports et l'industrie vers des techniques et des outils favorables à l'équilibre climatique,

  • Isoler tous les bâtiments plus rapidement et avec des aides proportionnées,

  • Moduler la TVA en fonction de la qualité des aliments et de la réparabilité des produits fabriqués, 

  • Mettre en place une taxe carbone aux frontières de l’UE et un impôt climatique sur la fortune,

  • Ne pas ratifier le CETA tant que les accords de Paris sur le climat n'y seront pas inscrits et pratiquer de même pour tous les accords économiques du même type,

  • Organiser le tri des ordures ménagères à la source et mettre en place la taxation incitative,

  • Faciliter l'accès aux véhicules électriques et au transport public de proximité sur l'ensemble du territoire,

  • Rétablir et moderniser le réseau ferré pour les marchandises, le ferroutage, les trains du quotidien pour les voyageurs et cesser la construction de nouvelles lignes TGV.

06 DES OUTILS DE PRÉSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ

Les espèces vivantes sont uniques, elles sont les maillons d'une chaîne dont l'homme fait partie. La disparition d'espèces met en danger la survie de tous.

Protéger les ours polaires est bien sûr très important. Mais, tout près de nous, existent des espèces qu’il faut défendre. Ce sont les micro-organismes (qui dégradent et recyclent), les invertébrés (comme les insectes et les araignées) et l’ensemble des plantes.

   Il faut:

  • Faire de la forêt un acteur central de l'action politique

  • Arrêter toute artificialisation des sols au plus tard en 2025

  • Arrêter les projets destructeurs de zones humides (25% de la biodiversité) et de milieux herbacés

  • Soutenir les forestiers et les agriculteurs

  • Ne pas délimiter des zones protégées dans les mers, mais faire de l'océan tout entier une zone protégée et n'autoriser les exploitations que dans des espaces bien définis

  • Sortir de l'élevage industriel grâce à une loi d'orientation sur l'agroécologie

  • Identifier et préserver les espèces en voie d'extinction

  • Réduire les cheptels et supprimer les élevages en cage.

02 UNE ÉCOLE DÉMOCRATIQUE

Pour progresser, un pays n'a pas besoin de renforcer ses inégalités. Le savoir rend libre.

Il lui suffit d'élever le niveau d'étude et de professionnalisation de sa population. Aujourd'hui, des pays d'Asie, les Australiens, les Canadiens, les Estoniens, les Danois et les Finlandais ont compris que l'équité renforce l'excellence.

En France, sous la présidence Sarkozy, on a supprimé la formation professionnelle des enseignants et depuis, les résultats de nos élèves sont catastrophiques malgré les efforts de ceux qui s'en occupent.

Nous sommes à la traîne dans toutes les évaluations comparatives internationales.

Il faut:

  • Recruter les enseignants au niveau de la licence et organiser une formation professionnelle rémunérée de trois ans dans des écoles dédiées

  •  Payer les enseignants à hauteur de leur formation

  •  Augmenter le budget de l'école primaire, pour l'élever        au-dessus de la moyenne de l'OCDE en diminuant les effectifs des classes

  • Augmenter et mieux répartir le temps de scolarisation du primaire

  • Réorganiser l'enseignement professionnel et technique

  • Redonner sa place à l'enseignement des mathématiques et des sciences au lycée

  • Refonder l’enseignement supérieur en le démocratisant

  • Interdire la sortie du système éducatif sans formation professionnelle.

04 UN ACCÈS A LA SANTÉ VÉRITABLEMENT DÉMOCRATIQUE, A LA CAMPAGNE, EN VILLE ET A L’HÔPITAL

 

       L'AIR:

 Il y a 97 000 morts prématurées par an, en France, à cause de       l'air  pollué. (Son coût à Fréjus est évalué à 990€ par an).

  Il faut:

  • En finir avec les énergies fossiles en 2050,

  • Modifier le code de l'environnement et revoir le seuil des normes

  • Donner les moyens aux organismes indépendants de fonctionner correctement.                                                                  L'EAU:

  • 44% seulement des eaux de surface sont en bon état.                  Il faut:

  • Mettre en place le principe du pollueur/payeur (taxation des nitrates)

  •  Arrêter le développement de l'élevage dans les zones saturées en azote.                                                                                        LE SOL:

  • Il faut:

  • Arrêter tous les pesticides au plus tard en 2030

  • Accompagner les agriculteurs pour permettre le changement de modèle vers l’agriculture biologique

  • Faire respecter la charte de l'environnement.                                                                                                                                                                  Pour ces trois éléments naturels, il faudra veiller à réindustrialiser le pays en concertation avec les citoyens formés pour participer aux décisions.                                                                                                                                                            L'ALIMENTATION:

  • 17% des adultes sont obèses et il y a 4 fois plus d'enfants obèses chez les enfants d'ouvriers que chez les enfants de cadres.                                                                                                                        Il faut:

  • Créer une carte vitale d'alimentation de 150€ permettant d'acheter des aliments de qualité dans des magasins conventionnés, pour les populations les plus précaires

  • Mettre en place un étiquetage simple des produits chimiques sur les biens de consommation

  • Interdire les nanoparticules et les perturbateurs endocriniens.                                                                                                                               LES MÉDECINS:                                                                                                    Il faut, en urgence:

  • Créer des maisons de santé subventionnées par l'état, dans les déserts médicaux

  • Imposer l' obligation d’installation des médecins dans des zones insuffisamment desservies, par le biais du conventionnement à l'Assurance maladie

  • Supprimer réellement le numerus clausus pour les études de médecine.                                                                                                           Il faut, à moyen terme:

  • Augmenter les effectifs de formation des généralistes et des spécialistes déficitaires

  • Donner une bourse aux étudiants contre un engagement d'installation de dix ans en désert médical.                                   LES AUTRES SOIGNANTS, L’HÔPITAL ET LA SECURITE SOCIALE:                                                                                                             Il faut:

  • Donner un véritable pouvoir d'organisation des soins et du travail au personnel soignant des hôpitaux

  • Améliorer la situation financière de l'hôpital et des personnels paramédicaux,

  • Donner la responsabilité de la santé, en prévention comme en soins, à un opérateur unique, plus égalitaire et plus économe.